Le réseautage à l’ère pandémique

Ce n’est un secret pour personne, les activités de réseautage ont été mises à mal par les mesures de distanciation sociale imposées par le contexte de la COVID-19. Alors qu’on s’apprête à vivre un énième déconfinement et à reprendre nos activités professionnelles, nous sommes nombreux à nous questionner sur l’avenir du réseautage traditionnel, tel qu’on le connaissait avant le mois de mars 2020.

L’ADN du réseautage

Il importe de se remémorer ce qu’on entend par « réseautage ». Cette activité implique de constituer un réseau de connaissances personnelles et professionnelles, puis de les mobiliser pour différentes occasions. Qu’on soit adepte des bains de foule ou des entretiens individuels, l’essentiel en matière de réseautage est le partage d’informations.

Il est probable qu’au début, vous cherchiez à vous lier avec des personnes qui auront, à première vue, quelque chose à vous apporter dans l’immédiat. On peut penser à un conseil ou au nom d’un contact par exemple. Il est normal d’essayer de maximiser son réseau rapidement, or se limiter à ce genre de relations, c’est s’exposer à constituer un réseau de piètre qualité.

Pour bénéficier de tous les avantages du réseautage, il importe de dépasser cette vision instrumentaliste et de vous appuyer sur une approche authentique et sincère. Au lieu d’évaluer ce que pourrait vous apporter une personne, faites preuve d’ouverture et écoutez ce qu’elle a à vous dire. Efforcez-vous de vous éloigner de toutes formes d’autopromotion et intéressez-vous véritablement à elle. C’est par des échanges désintéressés que vous réussirez à établir un vrai contact susceptible de se transformer en relation significative.

Cette nouvelle relation ne vous fournira peut-être pas le numéro de téléphone du chef d’équipe que vous espérez tant, mais elle vous fera certainement tirer profit (probablement à votre insu!) d’occasions de vous faire connaître. Parce que vous entretenez avec ces personnes un lien davantage affectif, elles penseront spontanément à vous lorsque ce sera le moment de recommander un professionnel ou de partager des opportunités dans votre domaine, et fort à parier que vous serez tenté de faire de même. C’est là toute la force du réseautage!

Réseauter malgré la distance

Or, bien que plus difficile, il importe de continuer à entretenir, voire élargir, notre réseau, car les opportunités continuent d’y circuler en priorité. C’est l’endroit par excellence pour avoir accès à des informations précieuses et saisir des opportunités intéressantes. Il serait bien regrettable de ne pas en bénéficier. Le caractère virtuel de nos contacts professionnels actuels ne doit surtout pas être perçu comme une « bonne » excuse pour ne pas réseauter.

Si comme plusieurs millions de Québécois et Québécoises, vous réalisez la majeure partie de votre travail à votre domicile depuis les deux dernières années, vous aurez probablement envie d’intégrer ces pratiques à vos techniques de réseautage.

Participez à des événements virtuels

Des événements tels que salons, colloques, foires de l’emploi sont nombreux à avoir vu le jour pendant la pandémie – et tout porte à croire que plusieurs seront là pour de bon. Si ce n’est pas déjà fait, inscrivez-vous à l’un de ces événements et profitez-en pour intégrer les salles de discussion souvent ouvertes à l’ensemble des personnes participantes.

Utilisez vos réseaux sociaux

Que vous utilisiez les très populaires LinkedIn, Facebook, Twitter ou Instagram, assurez-vous d’abord que votre profil est à jour. Puis interagissez avec les membres de votre réseau en commentant et partageant leur contenu. Bref, montrez-leur que vous pensez encore à eux!

Ne vous limitez pas aux échanges écrits

Les courriels et autres messages sur les réseaux sociaux sont une bonne façon de garder le contact. Cela dit, n’oubliez pas que le réseautage est aussi une question d’affinités et de liens significatifs. N’hésitez donc pas à solliciter une rencontre en visioconférence pour discuter. Encore mieux, proposez un rendez-vous en présentiel si l’opportunité se présente.

Repenser le réseautage en période postpandémique

Quoi qu’on en dise, la COVID-19 va certainement laisser une trace permanente sur notre façon de réseauter. On peut imaginer que certains événements de recrutement, par exemple, continueront de se dérouler en partie ou en totalité de manière virtuelle, permettant du même coup d’accéder à des bassins de main-d’œuvre jusqu’alors impossibles à joindre à cause de la distance géographique. De même, on peut croire que certaines organisations continueront d’utiliser des technologies favorisant la collaboration d’équipes multisites (Teams, Zoom, outils de stockage infonuagique, etc.), réduisant ainsi les moments passés dans les bureaux. On peut même supposer que les échanges de cartes professionnelles seront moins fréquents et qu’en raison de nouvelles habitudes, l’utilisation des réseaux sociaux sera privilégiée.

Lorsque je discute avec les membres de mon réseau, le constat semble unanime : l’entretien d’un réseau professionnel de qualité passe encore par des échanges face à face. Par conséquent, même si vous avez pleinement adopté les techniques de réseautage virtuel, vous ne devez pas sous-estimer l’impact qu’une conversation devant la machine à café pourrait avoir sur votre carrière.

Sources :

Nos partenaires