Les tabous de l’entretien d’embauche

Qui ne serait pas nerveux à l’idée d’aller passer un entretien d’embauche?

L’idée de se faire questionner sur sa personnalité et ses compétences en fait craindre plusieurs! Pourtant, une bonne préparation peut nous rassurer et même nous procurer le sentiment d’être en contrôle. Comment dois-je m’habiller? Comment dois-je me présenter? Quelles sont les activités de l’entreprise? Quels sont les mandats du poste convoité?

Se préparer à l’avance à ce type de questions peut éviter de malencontreuses situations! Durant mes années de travail en gestion de ressources humaines, j’ai eu la chance de mener des entretiens d’embauche auprès de plusieurs personnes. Évidemment, le temps mis dans la préparation parait lors de ces rencontres et donne plus d’aisance et d’aplomb quand vient le temps de se faire valoir ou de répondre à des questions spécifiques!

Aujourd’hui, j’ai envie de partager avec vous certaines situations observées lors de ces entretiens. Le but est d’abord de démontrer que l’erreur est humaine! Tout le monde fait des faux pas lors d’entrevues et comme dans tout, les gens deviennent meilleurs avec l’expérience! Je vous donnerai aussi des conseils sur les attitudes/comportements à adopter dans certaines situations.

C’est parti!

 

1.  Arriver en retard (Il y avait trop de trafic!)

Il est bien entendu de votre responsabilité de prévoir vos temps de déplacement! Je peux vous assurer que le temps de l’employeur est précieux et il n’a rien à foutre de la raison qui justifie ce retard (on s’entend, je ne parle pas d’une situation majeure!). Un petit conseil, si vous prévoyez être en retard, prenez le temps de téléphoner pour aviser. Ce geste n’effacera peut-être pas le fait d’être en retard, mais il démontrera du respect envers l’employeur!

 

2. Venir à une entrevue d’embauche accompagné d’une personne de votre entourage (#jenaipasdegardienne!)

Habituellement, les entretiens d’embauche sont fixés quelques jours à l’avance. Vous avez donc du temps pour réserver une gardienne ou reporter votre rendez-vous avec votre ami! Il n’y a donc aucune bonne raison pour vous présenter avec une personne de votre entourage. De plus, le message que ça peut envoyer est que vous n’êtes pas capable de gérer votre horaire et que ce genre de situation pourrait arriver si vous étiez en emploi. Les employeurs recherchent une personne fiable et la première impression demeure primordiale.

 

3. Demander combien de temps durera l’entretien (je suis « parké en double »!)

L’employeur ne doit pas sentir que vous êtes pressé. Si vous avez réellement besoin de connaitre la durée de l’entretien, je vous encourage à le demander au téléphone lors de la prise de rendez-vous et non au début de la rencontre. Vous pourriez dire quelque chose comme : combien de temps dois-je me réserver pour cet entretien?

 

4. Ne pas fermer son cellulaire/répondre à un appel ou à un message texte durant l’entrevue (désolé, j’ai reçu un Snap de ma cousine!)

Utiliser son cellulaire lors d’une entrevue d’embauche ne parait pas bien et peut laisser croire que vous n’avez pas beaucoup de considération pour la personne en face de vous. Le fait de laisser votre téléphone en mode vibration n’est pas non plus une bonne idée, même si l’employeur ne l’entend pas, car cela peut vous déconcentrer. Mettez-le donc sur « mute », vous serez certain de ne pas vous faire déranger et de ne pas déranger l’employeur!

 

5. Parler du salaire en début d’entrevue (dis-moi combien tu payes, je te dirai qui tu es!)

Tout le monde s’entend pour dire que les conditions salariales peuvent influencer la décision de postuler ou non à un poste, nous avons tous des factures à payer après tout! Cependant, les employeurs n’apprécient pas beaucoup lorsqu’ils sentent que c’est la motivation première. Le salaire n’est pas la principale raison qui fait que les employés aiment leur travail, et les employeurs en sont conscients! Lorsqu’ils demandent pourquoi vous vous intéressez au poste, ils veulent vous entendre parler de leur entreprise prospère, de l’intérêt que vous avez pour les tâches associées au poste, de leurs valeurs organisationnelles qui rejoignent les vôtres, mais PAS du salaire! Vous remarquerez que les questions sur vos attentes salariales viennent habituellement à la fin de l’entrevue! Évitez aussi de dire que vous postulez parce que vous avez besoin d’argent!

 

6. Faire comme si vous n’avez pas de défaut! (Je suis né parfait!)

Dans presque 100 % des entretiens d’embauche, vous vous ferez poser une question sur vos défauts ou vos points à améliorer. Lorsque l’employeur pose cette question, il ne veut pas se faire dire que vous êtes parfait! Il veut au contraire savoir si vous vous connaissez bien et voir si vous êtes conscient de ce que vous avez à améliorer! Évitez donc de dire : je suis « trop » perfectionniste! Tentez plutôt de l’impressionner en lui expliquant vos défauts et comment vous faites pour les corriger!

 

7. Parler négativement de son ancien employeur (Ils sont peut-être BFF!)

Peu importe l’occasion, ce n’est jamais très bien vu de parler négativement d’une personne. C’est d’autant plus vrai lors d’un entretien d’embauche! Évitez les attaques personnelles contre votre ancien employeur lorsque vous parlez des raisons de votre départ! Mettez plutôt l’accent sur le fait que vous aviez des valeurs différentes ou une manière de travailler différente, mais évitez de dire que c’est un « sans dessein »! Vous ne savez pas s’ils se connaissent et vous ferez douter l’employeur de votre loyauté!

 

8. Avoir une confiance démesurée (trop, c’est comme pas assez!)

La confiance est importante lors d’une entrevue, mais faites attention à ne pas faire preuve d’arrogance. Une confiance démesurée est souvent mal vue et peut laisser croire à l’employeur que vous aurez de la difficulté avec l’autorité! Démontrez votre confiance d’une manière sobre et humble!

 

9. Couper la parole (laissez-moi finir, vous allez comprendre!)

Le stress peut parfois vous amener à parler vite ou encore vous pousser à vouloir terminer l’entrevue le plus rapidement possible. Dans ce contexte, vous aurez le fâcheux réflexe de couper la parole. Un petit truc est de prendre de grandes respirations lorsqu’on vous pose une question, cela vous calmera et vous amènera à être plus concentré!

 

10. Avoir une posture inadéquate (j’ai besoin d’un ergonome!)

Le langage non verbal est très important en entrevue, il laisse transparaitre l’assurance et l’humeur d’une personne. Adaptez donc votre posture aux messages que vous voulez livrer! Une personne « évachée » sur sa chaise a beaucoup moins de chance d’être rappelée!

 

Alors voilà, bon succès dans vos entrevues 😊

 

Nos partenaires